L’association Médiation nomade présente ainsi son action : « La médiation nomade consiste à installer son camping-car dans les villes et les quartiers difficiles, en pied d’immeuble, au plus près des habitants entre 20h et minuit, lorsque les «institutions» classiques ne sont plus présentes. » Ils ont installé leur camping-car 5 fois entre mai et septembre, sur le territoire couvert par l’OPEJ dans le 19ème. L’OPEJ nous en propose ici ses premiers éléments de bilan.

CONTEXTE
Nature de l’intervention du Service de prévention spécialisée de l’OPEJ sur cette action :
-soutien et déclaration administrative,
-présence d’éducateurs spécialisés de nuit,
-coordination logistique des partenaires locaux,
-mobilisation et approche des jeunes pour les événements,
-promotion de l’événement (création d’affiches et de flyers, distribution et diffusion via les réseaux sociaux …),
- organisation de repas.

ANALYSE DES SOIRÉES
Les interventions nomades sont intéressantes parce qu’elles s’inscrivent dans le tissu local et dans une articulation partenariale. La présence de Médiation Nomade crée un événement par l’installation d’un bus, la diffusion de musique et le service d’un thé à la menthe et offre un lieu favorisant la rencontre.

Cette intervention agit comme un catalyseur. Elle permet une action, des réactions et une valeur ajoutée humaine.
Pour que l’action de Médiation Nomade se déploie pleinement :
Nécessité d’un travail préparatoire sur le terrain
Le Service de prévention spécialisée «Le Club du canal » a ainsi effectué l’ensemble des déclarations administratives nécessaires aux autorisations pour organiser les soirées.
À ce travail de terrain qui comporte le choix du lieu, s’ajoute une préparation en amont : logistique (mobiliers, téléviseurs, matériel pour activités diverses et repas). Ceci étant indissociable d’une connaissance préalable du terrain.
Les participations actives des associations Entr’aide, Maison 19 RDN et Créaquartier ainsi que leur réactivité et l’apport en matériel ont été autant de soutiens à cette émergence. Elles ont l’habitude de travailler ensemble et ont des constats conjoints sur la situation de la zone
qui avait été proposée à Médiation Nomade.
Nécessité d’un travail préparatoire pour mobiliser les jeunes
L’adhésion au projet ne peut cependant se produire que si un travail local est effectué en amont.
Les jeunes et le public présents sur le site étaient connus des éducateurs et des animateurs. Nous avions préalablement, sur cette zone, une diversité d’implications dans les
accompagnements sociaux éducatifs et une présence régulière des acteurs locaux.
Ces expériences de terrain ont certainement été des facteurs de réussite de cette action.

LES EFFETS DE CETTE ACTION
Caractère innovant de l’action
L’intervention de Médiation Nomade a proposé un dispositif inattendu pour le quartier. Cette intervention casse les habitudes, les routines, et finalement l’espace-temps de quelques soirées. Les cadres et les repères habituels sont bousculés.

Pertinence d un maillage en réseau

Ce dispositif ne peut opérer que si le lieu, le temps et les relations avec les jeunes sont travaillés avec les acteurs locaux. Le travail de repérage et de réseau est indispensable. L’apport de Médiation Nomade comme tiers extérieur prend tout son intérêt quand il est articulé avec des dispositifs locaux existants.

Retombées éducatives
Yazid Kherfi a lancé des thématiques intéressantes qui peuvent potentiellement être exploitées avec les jeunes.
L’arrivée de Médiation Nomade nous a donc permis d’ouvrir de nouveaux possibles avec des jeunes déjà connus, nous a aussi permis de rentrer en relation avec d’autres et surtout permis de renforcer des accompagnements éducatifs existants.
L’intervention sur des horaires de nuit a favorisé une proximité entre l’équipe éducative et les jeunes autour d’un projet éducatif structuré.
Nous pouvons d’ores et déjà constater que cette expérience des 6 soirées nomades permet de prolonger l’accompagnement éducatif de certains jeunes et ainsi mobiliser de nouvelles énergies qui émergent du territoire.


Les retombées en termes d’accompagnement, l’émergence de nouvelles dynamiques de travail sur des problématiques parfois restées souterraines et à la marge sont bénéfiques.

Le Service de prévention spécialisée peut en tirer tous les bénéfices pour les jeunes qu’il accompagne.
Penser l’après est aussi indissociable de toute action de ce type pour éviter la dimension éphémère de cette expérience.

PERSPECTIVES
Ce type d’actions a souligné chez nos éducateurs la conviction que cette zone a besoin d’une présence accrue d’adultes et renforce l’idée d’un projet de création d’une structure pluri-associative sur cette zone.
Nous encourageons le développement de cette expérience sur d’autres secteurs où la prévention spécialisée est présente à Paris.
La mise en place d’un bus prévention spécialisée spécifique est une idée à explorer.

Extraits du document de bilan de l’OPEJ,
Par Frédéric Fappani