Les conventions entre les associations de prévention spécialisée et le département en cours couvrent la période 2016 à 2018. En phase de renouvellement, le CPSP a dressé un bilan et émis des propositions autour de ces commandes publiques. 

Ce bilan a été réalisé en s’appuyant sur un questionnaire remis aux directeurs des associations membres du CPSP. Toutes les associations ont répondu. Plusieurs éléments centraux apparaissent. S’ils sont développés plus loin, ils peuvent se résumer ainsi :

  • L’éloignement de la Prévention Spécialisée parisienne du domaine de la protection de l’enfance, et le glissement de la commande publique qui lui est adressée vers la sécurité et la tranquillité publique. Ce rattachement est pourtant garant d’un regard spécifique et d’un professionnalisme qui sont les plus-values de l’action de PS par rapport à l’action d’autres acteurs des quartiers.

  • Une réflexion commune quant à l’évolution des territoires et des publics n’a pas eu lieu, et cela a ouvert des modifications de la commande publique en inadéquation avec les besoins des jeunes.  

  • Des demandes de rapports, d’indicateurs chiffrés, de la part d’interlocuteurs plus nombreux, des contraintes de multiplication des ressources n’ont pas été anticipées et accompagnées des moyens financiers et logistiques pour leur mise en œuvre.