La grande dictée 2016


Cette année, la grande dictée du SPS Olga Spitzer a été accueillie dans la salle des fêtes de la Mairie du 11ème

 Ouverture par Chérif Chaouche (à droite), directeur du SPS Olga Spitzer et Stéphane Martinet (à gauche), Maire adjoint du 11ème en charge de la Prévention et de la Sécurité


Installation des plus jeunes pour la dictée des enfants

 Et c'est parti! Aucun perdant, chacun aura son lot!



L'oeil attentif de la fantastique prof de français du collège Pilâtre de Rozier, Bérengère Toton, qui a gentillement orchestré l'évènement avec le SPS


 

Un grand buffet pour clôturer l'évènement dans les couloirs de la salle des fêtes de la Mairie!

 

Les objectifs de ce projet

Impulsé par le service de Prévention Spécialisée Olga Spitzer et investi par des collégiens du 11 ème , ce projet réunit dorénavant de nombreux partenaires.
En effet cette année, la soirée se tiendra en mai 2016 dans le 11 ème arrondissement. Ce sera l’occasion d’une rencontre entre les jeunes et leurs familles, des professionnels du quartier et des élus municipaux.

Les grandes lignes du projet

« La grande dictée » sera un moment convivial intergénérationnel qui vise à démystifier les appréhensions liées à la dictée. Ce sera un temps de partage qui permettra de mettre en valeur un projet réalisé par des collégiens de l’arrondissement. Un des objectifs est de créer un réseau de partenaires multiples autour d’action sur le milieu. Ce projet a vise à se faire rencontrer jeunes et moins jeunes des différents quartiers du 11 ème arrondissement.
La soirée se déroulera en quatre temps :

  • 1 er temps : par binôme, les enfants (11 à 15 ans) devront mutualiser leurs compétences pour écrire un texte, choisi et dicté par les porteurs du projet.
  • 2 ème temps : un intermède artistique sera proposé par des collégiens (porteurs ou non du projet) afin de valoriser les compétences artistiques des jeunes.
  • 3 ème temps : les adultes devront se prêter au jeu en participant à la dictée adulte.
  • 4 ème temps : remise des lots (livres, CD, DVD, places de cinémas etc.) aux participants et moment convivial autour d’une collation.

Porteurs de projet et partenaires

L’année dernière, cinq élèves de 5 ème du collège Anne Frank se sont appropriées le projet et ont participé activement à sa réalisation, avec le soutien bienveillant du service de prévention spécialisée (SPS) d’Olga Spitzer.
Une professeure de français, grec et latin du collège Anne Frank a apporté son expertise dans le choix et la constitution des textes et a travaillé la diction avec les jeunes pour les préparer à s’exprimer.
Le centre d’animation MJC Mercœur a pris en charge, dans la soirée, les aspects techniques (régie), nécessaires lors de l’intermède artistique.
Nous avons le plaisir d’être soutenu dans notre projet par des élus du 11 ème arrondissement. Il s’agit de Mme Debieuvre, première adjointe au Maire chargé de la culture, du patrimoine, de la mémoire mais également Mme Terlizzi, adjointe au Maire chargée de la jeunesse et de l’éducation citoyenne ainsi que Mr Martinet, adjoint au Maire chargé de la prévention et de la sécurité.
Enfin, l’AGECA lieu emblématique de la vitalité associative et citoyenne nous avait ouvert ses portes le vendredi 5 juin 2015 pour accueillir l’évènement. Ce fut, aux vues des participants et des organisateurs une réussite.
Le SPS, dans le cadre de sa mission sur le territoire, intervient auprès d’un public jeune (11 à 21 ans) et de leur famille. C’est pourquoi ce projet se veut intergénérationnel. La notion de rencontre collective et intergénérationnelle est importante, car le temps partagé et la reconnaissance des compétences de chacun peuvent permettre une évolution de la perception de l’autre comme individu à part entière avec lequel il est possible d’échanger.
Une rencontre informelle entre les habitants du 11 ème et les élus serait un bon moyen pour apprendre à se connaître, partager des informations et des envies, des projets. C’est également un rassemblement de jeunes et de professionnels invités visant la mixité, l’échange d’expériences, de savoirs faire et de cultures. Environ 150 personnes sont attendues au cours de cette soirée.

Les temps forts du projet

La récolte de fonds (pour financer les lots à destination des participants) et la communication apparaissent comme deux temps forts du projet. La récolte de fonds se déroule en trois temps :

  • une vente de gâteaux au collège lors de la remise des bulletins du second trimestre 
  • une vente de gâteaux dans un parc un weekend ensoleillé avec élèves, professeure et éducateur
  • un démarchage auprès des commerçants du quartier un mois avant l’évènement à raison d’une fois par semaine avec les élèves et les éducateurs.

Lors de ces trois temps, les éducateurs épaulent les collégiens pour la réalisation de ces actions. Notons que ces temps de récolte de fonds sont également des moments privilégiés pour communiquer autour de l’évènement. Les autres temps dédiés à la communication sont :

  • la pose d’affiches dans trois collèges différents du 11 ème (Anne Frank, Alain Fournier et Pilâtre de Rozier) pour inviter les collégiens à participer avec leur famille à cette soirée ;
  • la distribution des flyers dans le 11 ème arrondissement auprès des riverains et des professionnels pour enrichir la mixité des participants.

La majorité des fonds récoltés permettront de financer des lots à destination des participants. Une partie du budget permettra de communiquer sur ce projet.
Nous envisageons également des partenariats avec des commerces du 11 ème pour constituer des lots.
Enfin, si les fonds le permettent, un buffet sera mis en place. Toujours dans cette logique de partage, nous souhaitons mobiliser les inscrits pour une participation, aussi simple soit elle, afin d’agrémenter le buffet.

L’équipe du SPS11 Olga Spitzer