Le 6 avril étaient réunis au sein des locaux de la gare de l’est les nombreux partenaires de l’équipe Nord-Way d’Arc75 pour le comité de suivi annuel. Au cours de ce moment privilégié de rencontre avec les chefs de gare, le responsable social des gares Nord-Paris et d’autres intervenants de la SNCF, les 4 éducateurs, leur responsable de pôle, le Directeur et le Président de l’Association ont présenté les temps forts de leur travail pour 2015.

L’année 2015

174 jeunes ont été concernés par l’action éducative, dont 105 accompagnés individuellement. Les jeunes de ces gares présentent des problématiques prégnantes en matière de pratique prostitutionnelle, de violences agie ou subie, de santé.

L’équipe dispose d’un véhicule aménagé, cofinancé par la SNCF, qui permet de recevoir les jeunes dans un espace rassurant, de mettre en place des ateliers (slam ou bien-être par exemple), mais aussi de partir en séjour, parfois au pied levé.  Avec le soutien de la SNCF, des chantiers éducatifs ont pu se développer. En février, les jeunes ont pu partir en séjour solidaire dans les Hautes Alpes, pour aider à la réfection d’un village.

En complément de l’intervention éducative des éducateurs de rue « classique », des co-interventions se déroulent régulièrement.  Un psychologue de rue, membre de l’équipe, intervient 8h/ semaine auprès des jeunes. La coordinatrice de la Consult’jeunes de l’association Charonne intervient également 1/2 journée par semaine (co-intervention présentée lors de la journée des Consultation Jeunes Consommateurs, voir numéro d’avril 2016). Enfin, la responsable du pôle santé Goutte d’Or, conseillère conjugale et sage femme, intervient 1/2 journée par mois. Ces interventions visent à mettre les jeunes en lien avec des professionnels « experts » auprès desquels les jeunes peuvent, avec le temps, trouver un relai pour répondre à leurs problématiques.

A venir pour 2016

L’équipe développe différentes pistes pour améliorer son action : un projet cirque avec la Compagnie Kazamaroff. Cette compagnie ayant une grande expérience de travail avec la population migrante, il s’agit de proposer un outil d’accroche adapté à la culture d’origine des jeunes ciblés et un nouveau prétexte de rencontre avec les plus jeunes afghans du jardin Villemin. Il s’agira également, en plus de la poursuite des actions menées en 2015, de développer les chantiers éducatifs, les actions « coup d’main » ou encore les actions solidaires.

La communication comme outil partenarial

La SNCF a publié dans son journal deux articles sur l’action menée pour sensibiliser tout son personnel. Ce temps d’échange avec l’ensemble des partenaires de l’équipe permet à chacun d’avoir conscience du contenu éducatif des actions menées, d’ouvrir un temps d’interrogation, de bilan, temps nécessaire pour faire remonter les besoins des jeunes et avoir la démarche pédagogique qui garantit une bonne compréhension du travail réalisé.

D’après la contribution de Natacha Lachouri, Responsable de pôle Arc75